Completely mad

28 novembre 2008

Je ne sais pas si quelqu’un a remarqué, mais on trouve en ce moment dans les rues de Bruxelles des affiches de concert de « Madness ». Est ce que ce nom vous dit quelque chose ? Vaguement peut-être… Bon, je ne vais pas vous ressortir leur bio, le meilleur moyen de comprendre de quoi il s’agit, c’est de visualiser quelques clips ! Normalement ça devrait déclencher quelques réminiscences ! 🙂

Je commence avec ‘Our house‘, cette chanson a été conçu la même année que moi… J’irais pas jusqu’à dire que le clip n’a pas pris une ride mais qu’est ce qu’il est cool !

Pour ceux qui ne voient toujours pas, j’ajoute leur gros tube ‘One step beyond ». Celui là, il date de 79 et vous le connaissez forcément !

Bon ça a beau être culte, je pense pas que je serais prête à payer 39€ pour les voir en live dans deux semaines, mais si je pouvais me téléporter dans les années 80 pour assister à un de leurs premiers concerts, là j’hésiterais pas ! 🙂

Publicités

2 Réponses to “Completely mad”

  1. yotreppe Says:

    L’article concernant le concert dans La Libre d’hier :  » La molle folie de Madness

    C.P.

    Mis en ligne le 17/12/2008
    Le célèbre groupe de ska fondé en 1979 était en concert lundi, à Forest National.

    * All Access, le blog musique de la Libre

    Ils étaient dix sur la scène de Forest National, lundi soir. Dix musiciens, vêtus de costumes sombres ou rayés, chapeautés de canotiers pour les uns, de borsalinos pour les autres, mais tous portant des lunettes noires. Le vent de la nostalgie soufflait sur Bruxelles Pourtant, Mike Barson, Chris Foreman, Lee Thompson, Graham McPherson, etc. n’ont pas perdu la main.

    Séparé presque définitivement en 1988, le groupe Madness se retrouve parfois depuis 1995 à l’occasion de sorties de compilations ou d’albums de reprises, particulièrement depuis 2006. En concert à Forest National, presque comble, ils ont offert un panel très large de leur musique devant un public enthousiaste. Malheureusement, après la joyeuse première partie de qualité du groupe belge de ska The Moon Invaders, Madness n’a pas soutenu le rythme et on s’est essoufflé à l’écoute de la gentille pop. Malgré le ciel étoilé du fond, les mouvements enjoués des cuivres (saxophone, trompette, trombone), l’interprétation très professionnelle et les adresses à la foule, le tout reste paradoxalement assez froid et distant jusqu’à ce que

    La salle se réveille

    En réalité, Madness avait gardé le meilleur pour la fin! Après cinquante minutes de concert plutôt calmes, le groupe de ska interprète tous ses tubes et le public, enfin comblé, transmet sa gratitude en sautant dans tous les sens, comme il se doit. Le groupe britannique, en effet, a rendu populaire le ska (reconnaissable au rythme particulier dû aux contretemps de certains instruments) au Royaume-Uni et en Europe et avec des pas de danse particulièrement étudiés. Et sur « Baggy Trousers », « Our House », « It Must Be Love », et « Norton Folgate », le chanteur Graham McPherson et ses musiciens ont démontré que leurs bientôt trente ans d’expérience ont servi. Ils ont conclu ce joyeux concert par le mythique « One Step Beyond » et leur « hymne », « Madness », devant une salle en liesse. »

  2. klaire071 Says:

    Woooo cool merci, j’avais pas eu d’échos jusqu’à maintenant. Comme ça pour une prochaine fois, on saura que ça vaut la peine d’y aller, à condition d’arriver bien en retard ! :p


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :