Renaud Paravel Papillon

15 novembre 2008

Alors celui-là c’était obligé d’en parler, c’est l’endroit rêvé pour prêcher la bonne parole !  Ca va être long, car je suis un disciple convaincu.

Comme Claire pour Regina Spektor, j’ai pas non plus trouvé beaucoup de fans de Renaud Paravel Papillon; chanteur toulousain de son état et l’un des rares de la chanson française actuelle que j’aime et que je continue d’aimer !

L’autre jour, dans la voiture pour aller voir Amon Tobin; on avait discuté de pourquoi les chansons avaient l’air de mieux sonner en anglais… Si je me souviens bien, la conclusion qu’on en avait retenu était que c’est parce qu’il y avait souvent moins d’évidences dans les paroles anglaises, que ça ne racontait pas toujours une histoire, etc etc…

Paravel Papillon, ça va dans ce sens là.  C’est plus dans les ambiances que dans le sens, le mec aime jouer avec les mots; c’est tour à tour irrévérentieux, marrant, triste, onirique, érotique, souvent presque de la pure poésie (dans le sens littéraire…), on ne comprend pas toujours tout mais rien à carrer car c’est pas le but !

Pour moi il a quelque chose d’un croisement entre Doc Gynéco et Gainsbourg (dont il reconnait l’influence), un peu un sale môme de la chanson qui aime placer des petites bombes dans ses paroles, il parle parfois de choses très crues mais tape dans le mille dans la manière de les dire.

Huit heures du matin une femme s’abrite
Au chaud à l’endroit ou j’habite

Mais dans sa tête tout se bouscule
Des voitures passent à fond en hurlant « je t’encule »

Je suis désolé, désolé,
Y’a dans tes yeux le feu, j’avais la fumée

(Si si, dans la chanson, ça le fait !)

Ce qui m’inquiète c’est qu’il faut un peu s’y faire avant d’aimer, j’ai l’impression…  Mais je tente le coup.  Un dimanche froid et tout groggy (merci les gars c’était cool!), un peu de chauffage et une mandarine; et c’est le moment idéal pour vous faire essayer ça, je croise les doigts pour que vous aimiez car le bonhomme mérite plus de reconnaissance !

J’avais une fois lu que des gens lui disaient qu’ils adoraient écouter (juste écouter) sa musique seuls le soir en se relaxant…  C’est tout à fait ce que j’aime faire !

Bon j’en poste quelques unes pour vous faire une idée; si ça vous intéresse écoutez au moins les 3 premières, obligé, parce qu’avec une seule chanson on peut pas capter toute l’étendue de son génie ! (non, je n’essaie pas d’être objectif!).  Elles sont toutes issues du même album, Surface de Réparation, le seul en ma possession (et son premier cd) car impossible de mettre la main sur les autres !  Mais j’ai vu qu’une compile 3 CD + 1live était sorti, je pense que je vais sauter dessus.  Il vient aussi d’éditer un bouquin qui réunit les paroles de toutes ses chansons et des photos de nature.

EDIT : J’ai tout acheté…craqué…les 5 albums (l’intégrale ne coûte que 20€, ça vaut le coup !) et le bouquin…. de la balle !

J’avais pas vu tes yeux
Claire, c’est celle que je t’ai fait écouter hier.  Mais c’était ptêt pas le meilleur moment… 🙂
Il faut être attentif aux paroles, l’histoire que ça raconte est chouette et la manière de le faire aussi.

L’homme à la peau de Serpent
Celle-ci a un côté un peu mystique, chamanesque que j’aime bien (il est un peu fasciné par les indiens, ça doit être ça).  Puis c’est sexy !

Fais moi une fleur
Je kiffff le texte !

Personne
Celle ci c’est plutôt la musique qui me fait bien tripper… Ça parle d’un poisson et c’est triste.

Acteur et tracteur (marrante)

L’heavy dance (planante)

Voilà, j’arrive au bout.  Si ça éveille le moindre intérêt chez vous, je vous conseille d’approfondir, moi c’est un de mes albums fétiches ! Découvert par hasard y’a bien 7-8 ans et je ne m’en lasse pas.  Y’a toujours un petit moment dans l’année ou il tombe à pic…

MOREMOREMOREBUTTERFLY :

Tu n’es qu’un gros con de texan tu sais
Un peu comme une bite sans son gland (oui, il fallait le faire)

Toi t’as juré sur le nouveau testament,
Moi j’ai craché dessus, juré, j’ai craché dessus, c’est vrai…

Publicités

Une Réponse to “Renaud Paravel Papillon”


  1. […] dessin inspiré par la chanson de Renaud Paravel Papillon, l’homme à la peau de serpent. Environ 5h de […]


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :