La triste fin du petit lapin blanc

10 novembre 2008

sans-titre1

A moins d’avoir vécu dans votre enfance la douloureuse expérience d’assister au suicide de votre animal de compagnie, ce petit bouquin devrait vous faire marrer. Andy Riley explore de manière assez exaustive comment en finir avec la vie lorsque l’on est un petit lapin blanc. Ecrasé, découpé, cramé, pulvérisé, haché, transpercé, tout y passe. Mais la petite boule de poil ne manque pas d’ingéniosité ! 🙂

Disponible à Peinture Fraîche et chez nous !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :