Completely mad

28 novembre 2008

Je ne sais pas si quelqu’un a remarqué, mais on trouve en ce moment dans les rues de Bruxelles des affiches de concert de « Madness ». Est ce que ce nom vous dit quelque chose ? Vaguement peut-être… Bon, je ne vais pas vous ressortir leur bio, le meilleur moyen de comprendre de quoi il s’agit, c’est de visualiser quelques clips ! Normalement ça devrait déclencher quelques réminiscences ! 🙂

Je commence avec ‘Our house‘, cette chanson a été conçu la même année que moi… J’irais pas jusqu’à dire que le clip n’a pas pris une ride mais qu’est ce qu’il est cool !

Pour ceux qui ne voient toujours pas, j’ajoute leur gros tube ‘One step beyond ». Celui là, il date de 79 et vous le connaissez forcément !

Bon ça a beau être culte, je pense pas que je serais prête à payer 39€ pour les voir en live dans deux semaines, mais si je pouvais me téléporter dans les années 80 pour assister à un de leurs premiers concerts, là j’hésiterais pas ! 🙂

Londinium : Best album ever

24 novembre 2008

londinium

Bon voici mon album préféré que j’ai le plus de fois écouté et que je pourrais encore écouter sans me lasser tellement il est riche en mélodies…

C’est le 1er album d’archive et sans doute le meilleur. Quoiqu’il soit complètement différent des suivant car c’est le seul qui est trip-hop, les autres sont plus dirigés poprock car la chanteuse Roya Arab et le rappeur John Rosko quittent le groupe.

Pour la petite anecdote, je suis allé voir Archive au Bota pour la sortie de leur deuxième album il y a qques années, et à la fin  du concert les gens criaient « Londinium, londinium » tellement ils regrettaient le changement de direction du groupe. Véritable bide pour le groupe qui s’est relevé depuis avec un succès grandissant.

Voici un article du site www.trip-hop.net qui en dit long:

« Le premier album d’Archive est un riche mélange électronique de musique classique, hip-hop et parfois jazz pour obtenir au final un des meilleurs trip-hop des années 90. On retrouve à la voix Roya Arab (soeur de Leila) ainsi que le rappeur John Rosko pour accompagner le duo londonien Danny G et Darius Keller. Un morceau comme « Nothing Else » justifie à lui seul le devoir de posséder cet album. Mais il faut également compter sur « Darkroom », « Organ Song » ou « Old Artist » pour ne citer qu’eux. Londinium reste l’un des meilleurs albums trip-hop, à ranger entre Dummy de Portishead et Mezzanine de Massive Attack. »

D’autres musiques sur les albums suivants sont aussi très bonne, je pense à « Fuck U » su l’abum Noise ou encore « Again » (16min) de l’album You all look the same to me.

jodorowsky

Pour ceux qui ne connaissent pas encore Jodorowsky, scénariste de bandes-dessinées, Chilien d’origine, auteur de l’Incal, la Caste des Méta-Barons, Bouncer, Juan Solo, Technopères et d’autres encores…

Il s’est aussi fait connaître au travers certains films, qu’il a réalisés comme  « la montagne sacrée », ou dans lesquels il a joué; Mais je m’attarderai pas dessus car je ne les ai pas vu mais ils m’ont l’air assez gratiné dans la démence, la parano, et le gore.

L’homme ne laisse pas non plus indifférent par sa personnalité et son caractère décalé. Certains le voient comme un gourou, un maître spirituel, car il s’intéresse de près au tarot et tout ce qui touche à l’occulte. Ses détracteurs n’y voient qu’un fou de plus, qui essaye de convaincre par sa prétendue sagesse et ils s’en énervent souvent.

Moi personnellement, j’ai été fasciné par ses scénarios de bd qui sont souvent « trash » mais dont il fait émerger aussi une sorte de magie. La plupart de ces ouvrages sont axés science-fiction avec un univers fantastique souvent empreints de symbolique et de métaphore. Il a aussi réussi à s’entourer de dessinateurs qui retransmettent très bien son univers, je pense à Moebius avec qui il a participé pour la série « L’incal ». il existe aussi deux autres séries, « Avant l’Incal » et « Après l’Incal » mais qui sont nettement moins bonnes et auxquelles Moebius n’a pas participées. L’histoire est basée autours d’un anti-héros, couard, et pessimiste qui se voit obligé de sauver le monde.

Dans le même genre on retrouvera la caste des Méta-Barons avec Juan Gimenez, qui est terrible, et les Technopères avec Zoran Janjétov, deux séries futuristes qui portent sur l’évolution de jeunes personnage dans des sociétés très violentes qu’ils ont envie de changer grâce à leur jeunesse et leur idéaux.

« Juan Solo » est un peu différent car n’est pas de la science fiction et l’histoire se passe en amérique latine (les dessins m’ont fait pénétrer cet univers comme si j’y était, avec les couleurs, les odeurs et les musiques). Cependant il s’agit aussi ici d’un parcours initiatique, celui d’un enfant qui a été jeté dans une poubelle à sa naissance, recueilli par un nain travlo prostitué, et qui devient un tueur sanginaire sans foi ni loi. C’est un véritable chef d’oeuvre… Dans la même idée de parcours initiatique, il y a le « Lama Blanc » qui raconte l’histoire d’un enfant blanc anglais qui est recueilli par des moines tibétains et qui s’avère être la réincarnation du Grand Lama.

Le « Coeur Couronné » est aussi pour moi un véritable chef d’oeuvre et se déroule en trois tomes empreints de chamanisme, de spirituel, voire de religieux.

Pour ceux qui ne connaisse donc pas ce fabuleux auteur, je vous conseille d’essayer ce voyage au travers sa littérature troublante, qui va vous secouer bien fort.

Si vous avez aimez  le  « Grand Pouvoir du Chninkel »,  le film « The Wall » des Pink floyd ou encore « 2001, l’Odyssée de l’Espace » de Kubrik, vous apprécierez ces bd.

Renaud Paravel Papillon

15 novembre 2008

Alors celui-là c’était obligé d’en parler, c’est l’endroit rêvé pour prêcher la bonne parole !  Ca va être long, car je suis un disciple convaincu.

Comme Claire pour Regina Spektor, j’ai pas non plus trouvé beaucoup de fans de Renaud Paravel Papillon; chanteur toulousain de son état et l’un des rares de la chanson française actuelle que j’aime et que je continue d’aimer !

L’autre jour, dans la voiture pour aller voir Amon Tobin; on avait discuté de pourquoi les chansons avaient l’air de mieux sonner en anglais… Si je me souviens bien, la conclusion qu’on en avait retenu était que c’est parce qu’il y avait souvent moins d’évidences dans les paroles anglaises, que ça ne racontait pas toujours une histoire, etc etc…

Paravel Papillon, ça va dans ce sens là.  C’est plus dans les ambiances que dans le sens, le mec aime jouer avec les mots; c’est tour à tour irrévérentieux, marrant, triste, onirique, érotique, souvent presque de la pure poésie (dans le sens littéraire…), on ne comprend pas toujours tout mais rien à carrer car c’est pas le but !

Pour moi il a quelque chose d’un croisement entre Doc Gynéco et Gainsbourg (dont il reconnait l’influence), un peu un sale môme de la chanson qui aime placer des petites bombes dans ses paroles, il parle parfois de choses très crues mais tape dans le mille dans la manière de les dire.

Huit heures du matin une femme s’abrite
Au chaud à l’endroit ou j’habite

Mais dans sa tête tout se bouscule
Des voitures passent à fond en hurlant « je t’encule »

Je suis désolé, désolé,
Y’a dans tes yeux le feu, j’avais la fumée

(Si si, dans la chanson, ça le fait !)

Ce qui m’inquiète c’est qu’il faut un peu s’y faire avant d’aimer, j’ai l’impression…  Mais je tente le coup.  Un dimanche froid et tout groggy (merci les gars c’était cool!), un peu de chauffage et une mandarine; et c’est le moment idéal pour vous faire essayer ça, je croise les doigts pour que vous aimiez car le bonhomme mérite plus de reconnaissance !

J’avais une fois lu que des gens lui disaient qu’ils adoraient écouter (juste écouter) sa musique seuls le soir en se relaxant…  C’est tout à fait ce que j’aime faire !

Bon j’en poste quelques unes pour vous faire une idée; si ça vous intéresse écoutez au moins les 3 premières, obligé, parce qu’avec une seule chanson on peut pas capter toute l’étendue de son génie ! (non, je n’essaie pas d’être objectif!).  Elles sont toutes issues du même album, Surface de Réparation, le seul en ma possession (et son premier cd) car impossible de mettre la main sur les autres !  Mais j’ai vu qu’une compile 3 CD + 1live était sorti, je pense que je vais sauter dessus.  Il vient aussi d’éditer un bouquin qui réunit les paroles de toutes ses chansons et des photos de nature.

EDIT : J’ai tout acheté…craqué…les 5 albums (l’intégrale ne coûte que 20€, ça vaut le coup !) et le bouquin…. de la balle !

J’avais pas vu tes yeux
Claire, c’est celle que je t’ai fait écouter hier.  Mais c’était ptêt pas le meilleur moment… 🙂
Il faut être attentif aux paroles, l’histoire que ça raconte est chouette et la manière de le faire aussi.

L’homme à la peau de Serpent
Celle-ci a un côté un peu mystique, chamanesque que j’aime bien (il est un peu fasciné par les indiens, ça doit être ça).  Puis c’est sexy !

Fais moi une fleur
Je kiffff le texte !

Personne
Celle ci c’est plutôt la musique qui me fait bien tripper… Ça parle d’un poisson et c’est triste.

Acteur et tracteur (marrante)

L’heavy dance (planante)

Voilà, j’arrive au bout.  Si ça éveille le moindre intérêt chez vous, je vous conseille d’approfondir, moi c’est un de mes albums fétiches ! Découvert par hasard y’a bien 7-8 ans et je ne m’en lasse pas.  Y’a toujours un petit moment dans l’année ou il tombe à pic…

MOREMOREMOREBUTTERFLY :

Tu n’es qu’un gros con de texan tu sais
Un peu comme une bite sans son gland (oui, il fallait le faire)

Toi t’as juré sur le nouveau testament,
Moi j’ai craché dessus, juré, j’ai craché dessus, c’est vrai…

Suis tombé là dessus hier, c’est sympa !

A écouter en entier sur last.fm ici, la chanson Crimewave (Crystal Castles VS Health)… Vous m’en direz des nouvelles; de ce petit son soviétique 8-bits !

Crystal Castles, un groupe canadien de Toronto, doit son succès, pour l’instant encore un peu underground, au désormais célèbre Myspace. Mais avec presque 2 millions de lectures de ses morceaux, le groupe commence à se faire un nom ! A la base remixeurs de Bloc Party et autres Klaxons ( Ils sont sur le même label) ils sont entrain de créer un véritable Buzz et ont déjà entamé une tournée mondiale ! Le groupe dénote dans l’univers musical actuel avec un son pour le moins hors du commun.
Adeptes de la console, vous serez ravis. Ethan le « DJ » instrumentaliste est un prodige de l’Atari 5200 et réinvente les sons de jeux vidéos au service d’un big beat endiablé. La chanteuse Alice déploie une énergie atomique sur scène qui dynamite encore plus une musique déjà électrisante… Un cocktail détonant qui a enflammé la salle parisienne toute acquise à ses électro-punks canadiens. Air War, le tube du groupe , a des airs de morceau générationnel, le Banquet (Bloc Party) des « djeun’z » de 20 ans en quelque sorte.

Pour l’anecdote le nom du groupe est inspiré des maîtres de l’Univers et de Musclor… Une musique générationnelle, on vous dit !

BONUS !

www.coinbd.com

11 novembre 2008

Pour tous ceux que leurs finances ne permet pas d’acheter des bds au hasard, je conseille de jeter un oeil à la base de données coinbd. Près de 10 000 tomes ont déjà été critiqués. Pour trouver les perles, vous pouvez directement cliquer sur « Best of » et choisir la catégorie (humour, aventure, etc.) Vous pouvez également devenir membre, déposer vos propres critiques, et raconter des super blagues sur le forum 🙂

coinbd1

Comme je voudrais pas qu’on m’accuse après coup de publicité incidieuse, jvais vous avouer directement que je connais personnellement le webmaster (piehr = pierre = mon frère ) et que je suis personnellement intéressée dans cette histoire (chaque nouvelle inscription = un cadeau de noël en plus 😉 )

regina2

Cette chanteuse américaine, originaire de Moscou, a écumé tous les piano bars d’Amérique et d’Europe avant de passer sur MTV. Je conseille quelques petits trésors sur l’album « Soviet Kitch » (Ghost of corporate future, Carbon Monoxide, Ode to divorce, the Flowers, etc…) Les albums ultérieurs sont plus lisses, plus MTV, bof quoi. Sur Soviet Kitch, elle s’est vraiment donné carte blanche ! J’ai pas encore rencontré d’autre fan que moi, mais je désespère pas.. 🙂